dimanche 27 mars 2016

Quand utiliser un soin anti-âge ?


C'est la question du siècle. Personne n'a envie de vieillir et encore moins que cela se voit. Les liftings sont de plus en plus pratiqués par le commun des mortels et le commerce des crème anti-rides ne s'est jamais aussi bien porté. Les femmes en mettent de plus en plus tôt et ne supportent plus la moindre petite ridule au coin des yeux. Si la course à la jeunesse est devenue une quête, elle ne doit pas débuter trop jeune au risque de provoquer tout le contraire, à savoir, l'arrêt du renouvellement des cellules.
Bien évidemment, je ne suis pas qualifiée pour répondre à toutes vos questions et chacune étant différente, les routines ne sont pas définies par un âge type. Il faut avant tout écouter les besoins de sa peau. Je vous propose un article qui se veut général et ne vaut pas pour les cas particuliers. En fonction de la nature de votre peau et de votre hygiène de vie, la réponse sera différente. Vous êtes grandes, à vous de juger si vous vous sentez concernées. 

A quel âge utiliser des soins anti-âge ? 

La réponse la plus adaptée serait vers la trentaine, entre 30 et 35 ans.  Explications : A partir de 25 ans, notre renouvellement cellulaire ralentit ce qui se traduit par un relâchement de la peau et l'apparition des premières rides d'expression (principalement ride du lion sur le front). Pour autant, cela ne signifie pas qu'il faut se précipiter sur les soins anti-âges dès 25 ans. En effet, il paraît qu'un tiers des femmes de 25 ans utilisent des soins adaptés aux plus de 40 ans. Mauvaise idée : ils peuvent avoir l'effet inverse, risquent d'accélérer le vieillissement de la peau et de provoquer des dégâts, potentiellement irréversibles, au lieu de la protéger des effets du temps.
Très riches en ingrédients, très lourdes et couvrantes, les crèmes anti-âge sur une peau qui n'en a pas besoin risquent de boucher les pores, d'asphyxier l'épiderme et de provoquer des boutons et des irrégularités (on se souvient tous de mon expérience avec cette crème). Quant à la transpiration qui sert à réguler la température de l'épiderme et à éliminer les toxines, elle risque aussi d'être perturbée. Résultat, la peau respire mal et les toxines restent emprisonnées dans l'épiderme, renforçant le risque de boutons. Il faut faire avant tout de la prévention : continuer à bien s'hydrater, appliquer une crème de jour, boire beaucoup d'eau, bien se démaquiller, se protéger du soleil et dormir. Oui, le sommeil est réparateur ; oui, l'hydratation est essentielle. Et bien sûr, utiliser des soins avec une protection solaire d'au moins SPF15 même si vous ne vous exposez pas. Vous n'êtes pas sans savoir que les peaux matures perdent de l'élasticité et s'assèchent. 


Quelle est la différence entre un antirides et un antiâge ?

Le terme « antiâge » est un terme générique qui permet de parler des soins qui répondent à diverses problématiques comme la tâche, la ride, le relâchement cutané ou la fermeté de la peau. Le soin antirides, lui, est un soin ciblé qui va agir sur LA ride. Ride du front, ride de la patte d’oie, ride du contour de la bouche, la crème anti-rides n’a qu’un seul objectif !



Pour plus d'info à ce sujet : je vous conseille de lire les principales questions que l'on se pose ici. Libre à vous de vous forger votre propre opinion à ce sujet. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez rester poli et courtois