jeudi 5 mai 2016

Check-point, Jean-Christophe Rufin



Résumé : Dans ce roman, l'auteur retrace l'épopée d'un convoi humanitaire dans la Bosnie en guerre au cours de l'hiver 1995. Attention, si quelques pistes sont données sur la réflexion de l'humanitaire dans les conflits géo-politique, il s'agit bel et bien d'un thriller avant-tout.


Quatrième de couverture : Maud, vingt et un ans, cache sa beauté et ses idéaux derrière de vilaines lunettes. Elle s'engage dans une ONG et se retrouve au volant d'un quinze tonnes sur les routes de la Bosnie en guerre.
Les quatre hommes qui l'accompagnent dans ce convoi sont bien différents de l'image habituelle des volontaires humanitaires. Dans ce quotidien de machisme, Maud réussira malgré tout à se placer au centre du jeu. Un à un, ses compagnons vont lui révéler les blessures secrètes de leur existence.
Et la véritable nature de leur chargement.
À travers des personnages d'une force exceptionnelle, Jean-Christophe Rufin nous offre un puissant thriller psychologique. Et l'aventure de Maud éclaire un des dilemmes les plus fondamentaux de notre époque. À l'heure où la violence s'invite jusqu'au cœur de l'Europe, y a-t-il encore une place pour la neutralité bienveillante de l'action humanitaire ? Face à la souffrance, n'est-il pas temps, désormais, de prendre les armes ?

Mon avis : Rufin met son expérience au service du roman et de l'intrigue, il ne s'agit pas d'un reportage. Il s'agit plutôt d'un huit-clos où les personnages évoluent dans l'espace restreint des cabines de camion, entre domination, séduction, machisme et compétition masculine entre individus aux motivations différentes. Chaque protagoniste a été "travaillé", chacun dans son rôle et dans sa psychologie, mais certaines situations sont peu crédibles dans les rapports humains et dans l'engagement de chacun. En revanche, l'intrigue est très bien menée d'un bout à l'autre. Suspense et angoisse nous tiennent en haleine tout le long. Jean-Christophe Rufin nous pose cette question : est-il préférable d'apporter une aide humanitaire matérielle (vivres, vêtements, médicaments) ou de fournir des armes pour aider un pays à sortir d'un conflit ? D'un autre côté, le point de vue métaphorique, le check-point est aussi le symbole du passage d'un univers à un autre, d'un ensemble de valeurs donné à son contraire, de l'entrée dans l'inconnu, le danger peut-être. C'est donc un roman un peu plus complexe qu'il n'y paraît au premier regard et nous fait réfléchir sur la place de notre société occidentale dans le monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez rester poli et courtois