dimanche 14 mai 2017

Le nouveau nom, Elena Ferrante

L'amie prodigieuse, tome 2 : Le nouveau nom par Ferrante Résumé :
On retrouve les deux jeunes femmes à leur adolescence, dans les années soixante. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l’épicier, c’est le début d’une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu’il la touche, mais est obligée de céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. Pour Elena Greco, il est encore question des amours de jeunesse, éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu’elle connaît depuis l’enfance et qui fréquente à présent l’université. Mais les choses ne vont pas exactement se passer comme elle l'aurait voulu...

Quatrième de couverture : Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu’elle déteste depuis son plus jeune âge. De son côté, son amie Elena, la narratrice, poursuit ses études au lycée. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia, car l’air de la mer doit l’aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano.

Mon avis : Vous l'aurez compris, le chemin des deux jeunes femmes s'éloignent, mais ils restent bien parallèles l'un à l'autre, quitte à se recroiser de temps en temps. C'est la vie. C'est exactement ça. En grandissant on perd de vue ses amis les plus proches. Lila semble avoir fait un "beau mariage", le succès de Stefano, l'argent... Tout semble lui réussir. Mais peu à peu, Elena s'aperçoit que tout n'est pas si rose. En effet, une parenthèse enchantée- des vacances "de luxe" à Ischia, au bord de la mer- jette soudain la lumière crue du soleil d'été sur cette mascarade. Tout vole en éclats. Tout se détériore: la vie de l'une, celle de l'autre et même celle de tous les très jeunes couples qui les entourent... Lila la belle, l'insolente fait l'épreuve de la passion, de l'abandon, de l'humiliation, de la chute mais sans jamais se départir de sa morgue flamboyante. Lenù, la moche, la boutonneuse, la miséreuse, réussit à sortir de l'ombre, à séduire,à conquérir la reconnaissance sociale mais sans jamais se départir d'un sentiment d'illégitimité qui mine même ses plus grandes réussites.
L'amour n'est pas au rendez-vous : les flirts se succèdent plus pas convention et désir de conformité que par passion. La violence est encore là, bien présente au coeur des mots : violence des sentiments, les coups (c'est normal pour les femmes d'être corrigées au gré de l'humeur et de l'alcoolémie de leurs conjoints). 
Le récit est superbement construit, les événements qui font progresser la narration se succèdent tout en intégrant une fine analyse des sentiments et émotions de la jeune étudiante, lancée dans un courant dont elle ne peut apprécier les fluctuances et les dangers. Même l'écriture du roman semble tirer sa substance de leur lutte fratricide et de leur amitié indéfectible: quand elles sont trop éloignées l'une de l'autre, les péripéties romanesques deviennent mécaniques, répétitives ou sans grand intérêt. Même phénomène pour les personnages: si les hommes ont plus de relief, d'individualité, bizarrement, les autres figures féminines -Carmen, Pinuccia, Ada, Marisa, Gigliola... - perdent leurs contours et paraissent un peu interchangeables face à ces deux dévoreuses d'identité que sont Lila et Lenù. La fougue d'Elena Ferrante passe aussi dans son art des ruptures: comme le tome 1 (allez voir ma fiche, ici), qui s'arrêtait sur l'entrée provocante, au mariage de Lila, des deux frères Solara, les maffieux du quartier, le tome 2 lui aussi s'achève sur une rencontre inattendue et éprouvante... de quoi mettre nos nerfs à rude épreuve.

Celle qui fuit et celle qui reste
Pour aller plus loin : Et c'est là que je vous dis de filer chercher le tome 3. Malheureusement, tandis que le 4ème opus est sorti en Italie et qu'une série est prévue, le tome 3 n'est pas disponible en poche actuellement. J'ai donc décidé d'attendre un peu avant de poursuivre la saga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez rester poli et courtois