jeudi 15 septembre 2016

Une odeur de vacances



Le blog peine à retrouver un rythme régulier, vous l'aurez remarqué. Ces derniers temps, j'ai du mal à m'organiser et préparer des articles à l'avance. Mais, ne vous inquiétez pas, je vais faire le nécessaire, je vous le promets. Mais je ne veux pas vous faire des articles pour faire des articles et préfère vous servir un minium de qualité tout de même.

Aujourd'hui, je voulais partager avec vous mon expérience. On a toutes nos petits rituels, nos petites manies. Parfois, il arrive même que l'on fasse certaines associations. Pour ma part, j'associe invariablement depuis des années l'été à l'odeur du monoï. Et qui dit monoï, en ce qui me concerne, dit Yves Rocher. Leur gamme est tellement étendue, quasi institutionnelle, qu'il est impossible pour moi de ne pas faire le rapprochement. Et avec le bel été indien que nous avons eu, il était normal pour moi de prolonger le plaisir et cette odeur de vacances, ce parfum sucré et addictif. Le package est assez agréable et estival. Plutôt bien pensé, la plupart des flacons en plastique sont pratique à utiliser et à emporter en vacances. La couleur bleu "lagon" nous fait voyager. Cette année, je n'ai pas pris l'huile sèche, mais il reste également un incontournable de la gamme. Le gros point noir de tous ces produits : malgré le fait d'afficher en gros que tous les ingrédients sont naturels, en y regardant de plus près, on découvre que la composition est loin d'être clean avec la présence de sulfate et de paraben.

Pour commencer, il y a le classique shampooing-douche des lagons. Chaque année, je l'emporte partout avec moi. Quel plaisir de rentrer de la plage et de se doucher avec ! Pour les cheveux, l'odeur est assez agréable. Malheureusement, il n'est pas taillé contre le sel et le chlore et risque de revenir avec une chevelure filasse, mieux vaut donc l'utiliser occasionnellement. La présence de sulfate est sans appel, je ne l'utilise pas quotidiennement et certainement pas sur le long terme. Les différents formats sont très pratiques selon la durée de vos vacances (maintenant, je sais exactement quelle dose il me faut pour quel séjour !).

 


Bien sûr, il y a le lait hydratant après-soleil. Cette odeur est beaucoup plus subtile, le monoï y est moins perceptible. Sa fonction hydratante est parfaite. La crème a un fini non gras et laisse une peau légèrement satinée du plus bel effet. D'ailleurs, mon homme y est aussi accroc que moi !

Pour tous les jours, dès les beaux jours, mes collègues me suivent à la trace avec cette eau des vahinés que je vaporise sur mes vêtements et mes cheveux. Elles savent que dès le mois de mai, j'attends l'été avec impatience et que cela donne un air de vacances à n'importe quelle tenue. Son parfum de fleur de tiaré et d'ylang-ylang nous transporte littéralement. Oui, c'est totalement régressif, mais c'est tellement bon !Toutefois, l'odeur est moins forte que pour l'huile sèche.





Enfin, pour les journées ensoleillées où j'ai envie de quelque chose de moins entêtant et de plus léger, il existe également l'eau hydratante. Le vaporisateur permet de se rafraichir en ville comme à la plage et le tout, sans en faire profiter tout le voisinage. A utiliser comme une brume et tracer un sillage tout en subtilité. Son petit plus : les propriétés hydratantes de l'aloé vera issue de l'agriculture biologique. Ce produit est l'un des rares sans paraben.




Vous voyez, il y en a forcément pour tous les goûts et toutes les envies. Et vous, y a-t-il une odeur que vous déclinez à l'excès ? Quelle odeur associez-vous à l'été ? Ou à d'autres saisons d'ailleurs ? Avec l'arrivée de l'hiver, ce sera pour ma part, sans aucun doute, la cannelle ! 
Si vous avez une routine un peu plus green susceptible de remplacer celle-ci avec des odeurs aussi addictive, je suis toute ouïe !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez rester poli et courtois