dimanche 29 mai 2016

L'Italie entre chien et loup, Rosetta Loy

Résumé : L'auteur alterne récit de faits réels, l'histoire noire des années les plus sombres de l'Italie, rythmées par les attentats terroristes et les crimes de la mafia qui peu à peu s'infiltre dans les réseaux politiques et économiques dans le pays, et des souvenirs personnels de l'auteur liés à cette époque.

Quatrième de couverture : Rosetta Loy a écrit ce livre pour laisser un témoignage aux jeunes générations sur les événements sanglants qui ont déchiré l’Italie dans les années 1970, 1980 et 1990 et la marquent encore. 
En proie aux barbaries des terroristes, aux corruptions des politiques et à la terreur qu'exerce la mafia, le pays s'est laissé lentement sombrer dans un chaos contre lequel des juges intègres et des journalistes héroïques se sont révoltés, payant le plus souvent leur courage de leur vie. De l'attentat de la Banque de l'Agriculture de Milan, le 12 décembre 1969, à l'installation du parti néofasciste d'un entrepreneur triomphant, possesseur des médias, la romancière raconte à sa manière, rigoureuse, limpide, documentée, émouvante et scandalisée l'enchaînement des tragédies et le désarroi des observateurs.
Bombes lancées aveuglément dans les lieux publics et les transports, acharnement contre les magistrats et les enquêteurs, chantage, enlèvements, élections truquées, partis crapuleux, suicides inexpliqués, meurtres cyniques : c'est un tableau noir que Rosetta Loy dresse ici.

Mon avis : L'expression "entre chien et loup" désigne ce moment du crépuscule où le jour s'assombrit et où on n'y voit pas bien. On ne peut pas encore dire que c'est la nuit, néanmoins. Bien évidemment cette métaphore s'applique parfaitement aux années de plomb en Italie. C'est une lecture conséquente, pas de futilité, mais l'auteur arrive à ne pas sombrer dans le sentimentaliste. La romancière délaisse la fiction et énonce des faits, elle égrenne les noms des victimes et l'issue des procès avec une impitoyable limpidité. De nos jours, tout la lumière n'est pas encore faite sur certains mystères qui composent l'histoire du pays. J'ai pris plaisir à lire également les souvenirs de Rosetta Loy qui loin d'être inutiles, ramènent un peu d'humanité à cette liste de sang. Ils ancrent également l'histoire dans le quotidien des italiens. A mon avis, il s'agit d'un document essentiel pour comprendre l’Italie d’aujourd’hui et le monde dans lequel nous vivons. Depuis Sciascia et Pasolini, aucune voix d’écrivain italien ne s’était élevée avec cette force et cette précision. Les ramifications sont bien plus complexes que celles auxquelles on s'attend et on comprend mieux la situation économique de l'Italie aujourd'hui. Si Silvio Berlusconi a pu prendre autant d'importance dans la vie économique italienne, ce n'est pas sans aide...
Pour aller plus loin : Pour en savoir un peu plus sur le fonctionnement de la mafia, je vous conseille vivement la série Gomorra, créée par Stefano Sollima et tirée du roman éponyme de Roberto Saviano sur la mafia napolitaine de La Camorra, et du film de Matteo Garrone (2008). Actuellement, la saison 2 est diffusée en Italie. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez rester poli et courtois